"Délestés du langage, les rêves du végétal montent du fond de la chair vers une quiétude rayonnante, spirale inachevée portant fragilement l'unité emblématique des mondes, unité du vivant."
(Gehel)